Le soutien de votre direction est essentiel au lancement d’un programme ambassadeur 🚀

Voyons comment convaincre et lancer le programme.

Convaincre les dirigeants

La première étape, probablement la plus simple, c’est de démontrer que les réseaux sociaux sont devenu le premier espace de communication entre les organisations et leurs parties prenantes. Presse, télévision, sites internet sont aujourd’hui dépassés par les réseaux sociaux en terme d’usage quotidien. Comment un dirigeant peut-il ne pas en tenir compte ?

Tous les liens physiques que l’entreprise peut créer via le commerce, les événements, les points de ventes sont prolongés par des échanges sur les réseaux sociaux. Alors pourquoi laisser faire le hasard ? Pourquoi pas organiser la présence de l’entreprise sur les réseaux sociaux en s’appuyant sur ceux qui sont les meilleurs pour ça : les collaborateurs.

Tous les dirigeants un tant soit peu modernes sont personnellement présents sur les réseaux sociaux et quand ce n’est pas le cas ce sont les membres de leur COMEX qui occupent le terrain.

Michel Edouard Leclerc qui a toujours été un communicant expert a bien compris que le combat se fait au quotidien sur les réseaux sociaux et plus uniquement sur les médias classiques. Nombre de dirigeant.e.s et politicien.e.s l’ont maintenant parfaitement intégré.e.s.

Si les dirigeants de votre organisation ne souhaitent pas jouer ce rôle par manque de temps, il existe de nombreuses agences qui savent le gérer à leur place de façon efficace. Ou vous pouvez aussi le gérer en interne avec une personne de la communication qui se charge de créer une présence social media pour un ou plusieurs membres.

De plus si certains membres du COMEX ne souhaitent pas du tout exister sur les réseaux sociaux cela peut même être un argument intéressant à valoriser pour montrer concrètement à tous les collaborateurs que chacun est libre d’adhérer ou non à la démarche d’employee advocacy.

Si certains membres du COMEX adhèrent et d’autres pas c’est le meilleur exemple de liberté et de volontariat qui puisse être donné pour s’assurer de ne recruter que des ambassadeurs volontaires.

Il sera cependant fondamental d’avoir au moins 1 membre du COMEX qui accepte de donner l’exemple.

Définir les règles

Il sera important de rappeler au COMEX le contexte légal qui fait de cette démarche d’employee advocacy une démarche purement volontaire et personnelle de chaque collaborateur.

Il sera important d’anticiper avec les RH et peut-être les syndicats, les conditions réglementaires internes de la démarche. C’est un peu comme si votre entreprise vous propose des stages de conduite privés ou de payer le carburant de votre voiture. Vous n’êtes pas obligé en contrepartie de prendre le volant pour aller là où votre patron vous le demande.

Il sera important de préciser que cette démarche ne pourra en aucun cas faire l’objet d’une évaluation et qu’aucune obligation de résultat ni même de moyen ne sera demandée aux collaborateurs, l’entreprise se mettra ainsi totalement au service de ses collaborateurs comme pourrait le faire le service formation ou vacances.

Prévoir les coûts et estimer le ROI

La réussite de la démarche va reposer sur les moyens qui seront mis en oeuvre pour le déploiement de cette stratégie qui doit au minimum tenir compte des coûts humains internes ou externes pour la mise en place de la stratégie et le coût des licences qui vont permettre le déploiement du programme.

Les moyens alloués par la direction vont dépendre de la stratégie d’entreprise mais aussi des ROI potentiels en terme de commerce et de RH.

Nous pouvons vous fournir de l’aide dans cette phase pour estimer les ressources nécessaires et les ROI potentiels en fonction de chaque entreprise.

Établir la stratégie de déploiement

Chaque entreprise aura sa propre stratégie en fonction de son organisation et de ses projets en cours.

Cependant il y aura probablement 4 phases à tout projet :

  • L’étude préalable pour identifier les ressources existantes et manquantes.
  • La rédaction du plan de déploiement et d’animation.
  • La mise en place de la plateforme qui servira à piloter la démarche.
  • Le lancement puis l’animation continue de la communauté d’ambassadeurs

C’est un processus qui se met en place progressivement et qui va évoluer dans le temps au fur et à mesure des engagements de chacun.

Au plaisir de poursuivre la discussion et de vous présenter la simplicité la simplicité et la souplesse d’une telle démarche à travers la plateforme Sharee.

Pour prendre RDV : https://calendly.com/a-durain/call-alexandre-durain

Pour découvrir nos tarifs c’est sur cette page : Tarifs Sharee


Alexandre DurainAu plaisir de poursuivre la discussion sur Linkedin ou en privé.
Alexandre Durain

Articles précédents :