Les besoins d’appartenance et de reconnaissance font partie des besoins fondamentaux de tous les êtres humains comme l’explique très bien la Communication Nonviolente ©.

Alors ne vous trompez pas, vos collaborateurs deviennent ambassadeurs pour répondre à leurs besoins fondamentaux et pas pour faire plaisir à leur Boss…

Avec un programme d’employee advocacy l’entreprise va répondre à ces besoins fondamentaux en se mettant au service de ses collaborateurs ambassadeurs.

Comme je le rappelle systématiquement, la seule posture viable dans le temps pour réussir un programme de collaborateurs ambassadeurs, c’est la posture gagnant-gagnant-gagnant car il faut considérer 3 gagnant.e.s :

  • Gagnant pour l’entreprise
  • Gagnant pour l’ambassadeur 
  • Gagnant pour les contacts des ambassadeurs.

C’est donc une partie qui se joue à 3 et dont le pivot sera l’ambassadeur qui est l’acteur principal de la stratégie.

De plus, il ne faut pas oublier que l’ambassadeur n’est pas rémunéré pour sa démarche et qu’il utilise uniquement s’il le souhaite ses réseaux sociaux personnels et privés pour relayer des informations que lui propose son entreprises.

Vous avez donc compris que la clé du succès repose en grande partie sur le contenu qui va être proposé aux ambassadeurs.

Une fois que l’angle est posé, il reste à savoir quels sont les sujets que les ambassadeurs vont avoir envie de partager et pourquoi ?

C’est là que nous avons presque autant de réponses que d’ambassadeurs car nous avons toutes et tous les mêmes besoins universels mais pas forcément les mêmes stratégies pour y répondre.

Laissons quelques instants de côté les stratégies de forme et de contenu pour nous concentrer sur les besoins fondamentaux auxquels le programme ambassadeur va répondre pour réussir votre stratégie d’engagement des collaborateurs.

Besoins fondamentaux CNV

Le besoin d’appartenance 

Le besoin d’appartenance se réalise via la plateforme d’employee advocacy quand un ambassadeur partage sur ses réseaux sociaux personnels :

  • Des contenus corporate pour montrer sa fierté d’appartenance à l’entreprise
  • Des contenus sur sa vie au travail ou ses collègues pour montrer sa fierté de collaborer dans l’entreprise.

Le besoin de reconnaissance 

C’est le besoin commun à tous les collaborateurs ambassadeurs ou pas. 

Reconnaissance qui sera vitale pour :

  • Les commerciaux devant justifier de leur expertise devant les clients et prospects.
  • Les dirigeants et cadres devant légitimer leur place aux yeux de tous
  • Les nouveaux qui doivent se faire leur place.
  • Ceux qui préparent une évolution ou un changement professionnel.

Reconnaissance qui sera obtenue en partageant :

  • Des contenus experts issues de la veille de l’entreprise ou de ses propres publications.
  • Des preuves, des réalisations, des témoignages et cas clients qui vont montrer le savoir faire de l’entreprise.
  • Des valeurs universelle comme l’environnement, le respect, etc, qui sont unanimement bien reçues.

Le besoin d’évolution 

Besoin plus ou moins marqué selon les métiers ou périodes de la vie.

On remarque que les profils Linkedin sont souvent mis à jour quand les gens veulent trouver un nouveau job interne ou externe puis restent immobiles.

Mais dès qu’un programme d’employee advocacy se met en place, nombre de collaborateurs vont utiliser les contenus du programme pour développer leur image interne ou externe et ainsi nourrir leur besoin d’évolution professionnelle.

Pour cela ils utilisent toutes sortes de contenus experts, appartenance ou autre pour autant qu’ils soient valorisant aux yeux de leur réseau.

Le besoin de communiquer, partager, être entendu

Besoin vital au commerce pour garder le lien avec les clients et prospects mais qui peut être important dans tous les métiers.

La plateforme d’employee advocacy permettra ainsi aux ambassadeurs de partager des contenus sur leurs réseaux sociaux pour communiquer et être entendu du reste du monde.

En classant vos contenus par thématique vous pourrez ainsi mesurer quels contenus répondent aux besoins de vos ambassadeurs pour affiner progressivement votre ligne éditoriale en collaboration avec vos collègues ambassadeurs.

Le besoin de nouveauté, de progrès 

C’est l’une des clés de motivation et de recrutement des futurs ambassadeurs.

Pour avoir animé de nombreux ateliers sur les réseaux sociaux depuis 2008, j’ai toujours remarqué et je remarque encore aujourd’hui que la curiosité et la volonté de changer sont à la base de la plupart des démarches.

Pour répondre à ce besoin de nouveauté et de progrès les organisations qui déploient des programmes d’employee advocacy organisent des conférences, formations ou social-cafés permettant à leurs collaborateurs de découvrir une face généralement inconnue des réseaux sociaux : la prise de parole professionnelle.

Le besoin de sécurité

Mais face à la phobie de la page blanche, nombre de collaborateurs formés et informés ne s’y mettent jamais. Ils restent spectateur de la notoriété et des échanges des autres car ils ont peurs et n’osent pas partager.

Ils ne se sentent pas légitime pour prendre la parole sur les réseaux sociaux alors qu’il y trouvent de nombreux contenus ou commentaires qu’ont fait les autres utilisateurs et qu’ils trouvent plus intelligent, brillant ou malin que ce qu’ils auraient pû raconter eux-même.

Nous touchons là au besoin de sécurité. Car il serait tellement risqué de publier un contenu et de ne pas être reconnu ou pire d’être rejeté.

C’est là que la plateforme d’employee advocacy va jouer tout son rôle pour accompagner 90% des nouveaux ambassadeurs en leur fournissant :

  • Des contenus préparés d’avance par un expert en communication
  • Des recommandations, formations, tutos ou vidéos fournis par son entreprise pour l’aider dans sa démarche.
  • Des encouragement de sa hiérarchie qui sera sponsor de la démarche.

Nous pourrions ainsi prendre un par un la plupart des besoins fondamentaux mais pour résumer, votre stratégie d’employee advocacy sera une réussite si vous pensez les contenus au service des besoins de vos ambassadeurs et de leurs contacts.

Alexandre DurainAu plaisir de poursuivre la discussion sur
Linkedin ou en privé.
Alexandre Durain

Articles précédents : 

Articles suivants :