Portrait de Patrice Laubignat, raconteur de belles histoires et créateur de sens pour les entreprises, leurs équipes et leurs clients chéris.

Patrice écrit des livres, anime des ateliers, des formation, et accompagne la création des belles histoires qui donnent du sens en entreprise 🌱

Quelle est votre phrase fétiche ? 

Ce n’est pas de la chance,  c’est du talent !

Profil professionnel

Patrice LaubignatJe suis impertinent, gourmand et amoureux des gens. J’écris, je parle, je forme, je conseille des marques et des personnes autour des concepts développés dans le marketing émotionnel : Desire, Love, Share. Je suis le fondateur de Eforbrands et du Club du Marketing Emotionnel. je suis auteur des livres « Tout savoir sur le marketing émotionnel » paru en 2013 et de « La Fidélité du chaos à la zone de confort » paru en 2017. 

Je défends une vision romantique du marketing, en apprenant aux autres à raconter une histoire, à créer du sens pour leur marque, dans une relation où l’amour et la considération du client passent avant le chiffre d’affaires. 

Je suis actif dans le cercle des animateurs du SocialSellingForum créé par Loic Simon, et je suis partisan d’un engagement fort des décideurs de toutes les entreprises pour porter des messages, améliorer la vie des gens et changer certains comportements. 

Je partage mes convictions, ma passion du marketing en écrivant et en délivrant des conférences. 

Votre définition de l’employee advocacy

Il me semble que chacun dans son entreprise a le droit et le devoir de s’exprimer. Je souhaite que l’on crée cette envie de dire pourquoi l’on s’engage, pourquoi l’on aime son job, sa boite, son patron et pourquoi les combats que portent la marque qui nous emploie sont essentiels. Il ne s’agit pas de faire la promotion d’une entreprise mais de partager ce que nous aimons. Evidemment, cela suppose que l’on sache pourquoi !

Vos points forts pour un programme d’employee advocacy ?

Aucun contenu ne se partage s’il ne raconte pas une histoire ! Or très peu, trop peu de personnes, de cadres ou de salariés, savent raconter quelque chose. Il y a beaucoup à faire pour apprendre aux gens à raconter. C’est une clé essentielle que je souhaite partager.

Êtes-vous expert ou praticien ?

Je crois davantage au praticien qu’à l’expert. Par essence, nous sommes des humains engagés dans des expériences et chacune d’elle modifie notre connaissance, notre parcours, nos rencontres. Pratiquer est essentiel. Etre au contact, sur le terrain, proche des entreprises, des clients; permet d’écouter, de comprendre. Etre créateur de sens, c’est avant tout, mettre des mots sur des images, au sens des ressentis, des émotions que nous vivons. Avoir conscience que l’intelligence ne vaut que si elle est partagée, est une leçon de la vie. Pas une leçon d’expert !

Votre vision de l’employee advocacy à 5 ou 10 ans.

Il me semble que les progrès sont lents et seront encore plus lents dans les 5 ans à venir. La technologie, les plateformes sont là, mais le problème est ailleurs. La formation et la valorisation des personnes sont encore bien trop faibles et rarement inscrites dans les budgets RH ou Commerce. Si l’on peut souhaiter un avenir radieux pour l’Employee Advocacy, il faut s’engager dans la considération. Il faut réapprendre à aimer les autres. A faire pour les autres et non pas seulement pour son personal branding. Quand je prends la parole, est-ce que je crée de la valeur pour quelqu’un d’autre que moi, devrait être l’unique préoccupation de celui qui ose ainsi se mettre en avant. Or les réseaux sociaux sont majoritairement investis par des personnages égo-centrés, auto-satisfaits et prompts à deviser des tonnes de likes et de « moi aussi je… », ce qui nous pollue et rend si peu visible ce qui mériterait de l’être. 

L’avenir de l’Employee Advocacy est sans doute là : dans la création de valeur pour une communauté sans se soucier de la visibilité ni de la notoriété. 

Retrouvez les 2 articles de Patrice sur ce Blog :

➡️ #TousAmbassadeurs 🌱
➡️ L’employé peut-il devenir ambassadeur ?