Dans notre dernier article de blog, nous proposions de voir comment la société Absys Cyborg a engagé ses collaborateurs dans une stratégie d’Employee Advocacy. Aujourd’hui, nous vous proposons de continuer nos témoignages clients avec le cas de l’entreprise Cegos. Le groupe Cegos est l’un des leaders mondiaux de la formation professionnelle et nous vous proposons une interview d’Olivia JALENQUES DE LABEAU, qui est en charge du marketing digital de l’entreprise. Avec cet exemple, nous pouvons apprécier les enjeux pour impliquer les collaborateurs d’un grand groupe à la démarche de social selling. Car une nouvelle fois, au delà de l’outil, la réussite de votre démarche d’employee advocacy passe par la formation et l’accompagnement de vos collaborateurs.

Pouvez-vous vous présenter Olivia ?

Content et Social Media Manager pour le groupe Cegos, je suis en charge de la stratégie médias sociaux (paid et organic). Dans le cadre de la transformation digitale des équipes, je pilote un projet d’Employee Advocacy et de Social Selling pour nos collaborateurs.

Pourquoi avoir choisi de mettre en place une plateforme d’Employee Advocacy pour les collaborateurs Cegos ?

Une plateforme d’Employee Advocacy est la suite logique de la mise en place d’un programme Ambassadeurs. Dans un 1er temps, il faut sensibiliser et accompagner les équipes sur la démarche et les réseaux sociaux. Ensuite, il faut leur donner l’outil qui leur permettra de mettre en application dans leur quotidien professionnel ce qu’ils ont appris, et ce avec un temps de prise en main très court.

Comment avez-vous préparé vos collaborateurs avant de leur proposer l’outil ?

Après une phase de sensibilisation sur les bienfaits de la démarche à la fois pour le collaborateur et pour l’entreprise, des ateliers ont été construits en fonction des enjeux de chaque équipe (commerciales, marketing, communication, ressources humaines, consultants).

En 1er, les équipes commerciales et marketing ont été embarquées dans 4 ateliers qui se sont déroulés en petits groupes (3-4 personnes max.). Les parcours de formation doivent être pensés en fonction d’objectifs définis en amont pour chaque équipe. Pour les équipes commerciales, cela a par exemple donné les ateliers suivants :

  • Faites de votre profil votre vitrine commercial
  • Construire son réseau & choisir sa ligne éditoriale
  • Devenez Ambassadeur : mise en pratique / cas concret
  • Prise en main de la plateforme d’Employee Advocacy.

Quelle était la maturité de vos collaborateurs avec les réseaux sociaux et le Social Selling ?

Nous accompagnons déjà depuis plusieurs années nos collaborateurs sur les réseaux sociaux. Les collaborateurs avaient donc déjà presque à 100% des profils LinkedIn et Twitter avec un usage plus ou moins professionnel. L’idée première d’en faire des Ambassadeurs de la marque est de les aider à développer leur image numérique mais aussi celle de la marque en adoptant et en appliquant un ensemble de bonnes pratiques.

Bien évidemment, au départ du projet, nous avons refait un audit de la maturité de chacun et nous avons pu nous apercevoir que des écarts importants existaient. Il ne restait plus qu’à transformer nos « early adopters » en mentors pour convaincre les plus réticents.

Avez-vous rencontré des réticences de la part de certains collaborateurs ?

Certaines personnes ont montré des réticences liées à plusieurs choses :

  • L’utilisation d’un profil personnel pour un usage professionnel,
  • la peur de ne pas savoir bien prendre la parole sur les réseaux sociaux,
  • l’envie ou pas de communiquer des informations corporate auprès de son réseau,
  • etc..

En prenant le temps d’expliquer, en montrant par la preuve les résultats qui avaient pu être générés dans les phases de test du projet, et en laissant leurs pairs démontrer l’utilité de la démarche, les personnes les plus réticentes se sont laissées convaincre petit à petit. Aujourd’hui, les réticents au projet ne se comptent même pas sur les doigts d’une main.

Un collaborateur qui avait du mal à passer le cap m’a récemment écrit : « Tes explications claires et ton engouement ont été déterminants dans ma décision [de créer mon profil LinkedIn et de communiquer avec]. J’ai été laborieux à convaincre mais j’ai souvent besoin de bien comprendre le contexte et les objectifs avant de me lancer. »

Vous avez lancé ce programme en juin 2018, quel bilan pouvez-vous déjà faire après 6 mois d’activité ?

Ce programme a été lancé bien avant juin 2018. Les phases de tests ont commencé en novembre 2017. Nous avons effectivement fait le choix de prendre le temps pendant plusieurs mois de :

  • Rassembler des éléments de preuve avant le déploiement ;
  • Mieux comprendre les besoins terrains et les problématiques métiers ;
  • Affiner le dispositif futur. Le déploiement s’est ensuite fait avec un timing extrêmement serré – qui est selon moi, une des conditions essentielles permettant de maintenir la dynamique créée. Une cinquantaine d’ateliers se sont ainsi déroulés sur 3 mois et une phase d’incentive de 2 mois a été mise en place dans la foulée.

Aujourd’hui, nous avons réussi sur 3 axes :

  • Un engouement interne impressionnant ;
  • 76% des personnes embarquées sont aujourd’hui des Ambassadeurs de la marque ;
  • la notoriété de Cegos a été décuplée sur LinkedIn et Twitter.

Quelles actions pensez-vous mettre en place pour améliorer l’expérience de vos collaborateurs en 2019 ?

En 2019, l’enjeu principal sera de maintenir la dynamique de cette fin d’année. Nous réfléchissons à de nouvelles actions qui permettront d’engager les Ambassadeurs toujours plus loin dans la démarche. A suivre…

Les avantages de l'Employee Advocacy pour le COMEX

Réagir à cet article

[contactSellsy id="2"]